Actu
Toute mon actualité : ateliers, conférences, articles sur la naturopathie, recettes, etc.

La vision énergétique indienne
Selon l’approche expérimentée depuis des millénaires par les yogis indiens, le corps est alimenté en énergie vitale (le prana) par des milliers de canaux subtils (les nadis), qui viennent « nourrir » toutes les cellules de notre corps.
La respiration alternée, nadi shodhana, est une pratique du souffle (pranayama) qui vise à rééquilibrer la circulation de l’énergie dans deux canaux énergétiques essentiels : ida, qui prend naissance au niveau du premier chakra (zone du périnée) et se termine dans la narine gauche, et pingala, qui aboutit dans la narine droite. Ida est associé à l’énergie lunaire, qui évoque la nuit, le repos, la lenteur, alors que pingala symbolise l’énergie solaire, associée au jour, à l’action, à la lumière.

Quels bienfaits ?
Au niveau subtil et énergétique, la pratique de nadi shodhana améliore la circulation de l’énergie entre les composantes solaire et lunaire de notre être. Elle contribue ainsi à harmoniser nos deux polarités énergétiques : activité et détente, pour nous permettre de (re)trouver l’équilibre du corps et de l’esprit, nous apportant calme et sérénité. Sur un plan plus physique, elle oxygène toutes nos cellules en mobilisant l’ensemble de nos alvéoles pulmonaires, libère la respiration nasale et améliore la communication entre les deux hémisphères du cerveau.

En pratique
Préparation
Installez-vous en position assise sur un coussin, les jambes croisées en tailleur (ou en lotus pour les pratiquants expérimentés). Vous pouvez aussi vous asseoir sur une chaise. Redressez la colonne vertébrale jusqu’au sommet du crâne et relâchez toutes les tensions musculaires. Pendant quelques instants, portez simplement votre attention sur votre souffle.
Puis déposez la main gauche sur le genou gauche, pouce et index en contact. Placez l’index et le majeur de la main droite entre les deux sourcils, à la base du nez. Le pouce repose sur la narine droite, l’annulaire et l’auriculaire sur la narine gauche.

Pratiquer nadi shodhana
Commencez par inspirer par les deux narines puis expirez en allongeant la respiration. Puis obturez la narine droite en pressant avec le pouce et inspirez par la narine gauche. Bouchez ensuite la narine gauche et expirez par la droite. Inspirez maintenant par la narine droite puis expirez par la gauche en pressant sur la narine droite avec le pouce.
Vous avez terminé un cycle.
Répétez ce cycle pendant 5 à 10 minutes (ou aussi longtemps que vous le souhaitez) en égalisant la longueur de l’inspiration et de l’expiration. Pour cela, vous pouvez mettre en place un compte, par exemple 3, 4 ou 5 temps pour l’inspiration et 3, 4 ou 5 temps pour l’expiration.
À la fin de votre pratique, posez la main droite sur le genou droit, reprenez une respiration douce et naturelle et observez les effets de nadi shodhana. Votre respiration a-t-elle changé ? Est-elle plus ample ? Avec une sensation d’espace intérieur ? Vous sentez-vous plus serein(e) ? Éprouvez-vous une sensation de rééquilibrage énergétique ? Ou tout autre ressenti qui vous est propre.
Pour maximiser les bénéfices de nadi shodhana, vous pouvez mettre en place une pratique quotidienne, ou tout autre rythme qui vous convient. Bonne exploration !

 

← Retour

Lota

Le lavage du nez à l’eau (appelé jala neti en sanskrit) est l’une des six pratiques de purification du corps (ou shatkarma) décrites dans les textes fondateurs du yoga, que les pratiquants utilisent depuis des millénaires pour se débarrasser des toxines et impuretés avant d’aborder les techniques yogiques plus élevées.
Au niveau subtil, cette pratique facilite l’absorption du prana (nom utilisé par les Indiens pour désigner la force vitale) par le nez et favorise l’éveil du chakra de la conscience (ajna chakra).
Nul besoin cependant de pratiquer le yoga pour utiliser cette méthode, qui est également conseillée par les naturopathes !

Pourquoi me laver le nez ?
Petit rappel d’anatomie
L’air que nous respirons pénètre dans notre corps par les narines puis circule dans les voies respiratoires (fosses nasales, sinus, pharynx, larynx, tranchée) pour atteindre les poumons et oxygéner les tissus.
Le nez et les autres voies respiratoires sont revêtus d’une muqueuse qui sécrète un mucus collant capable d’emprisonner les bactéries et les impuretés présentes dans l’air inspiré afin d’empêcher qu’elles ne parviennent aux poumons.
Quels sont les effets recherchés ?
Le lavage du nez permet de lutter efficacement contre les rhumes et les allergies respiratoires. En effet, il décongestionne les fosses nasales encombrées et facilite l’élimination des impuretés, allergènes et bactéries retenus par le mucus. Il favorise également le drainage des sinus et le nettoyage des canaux lacrymaux. Enfin, il contribue à stimuler et préserver la muqueuse nasale, une zone très vascularisée qui renferme de nombreuses terminaisons nerveuses.

Comment faire en pratique ?
De quel matériel ai-je besoin ?
Pour la pratique de jala neti, les Indiens utilisent un petit récipient spécialement conçu à cet effet, la lota. Vous trouverez des lotas en porcelaine dans les boutiques d’accessoires de yoga. Des « rince-nez » en plastique sont aussi vendus en pharmacie. À défaut, il est possible d’utiliser une théière.
Comment préparer le liquide de lavage ?
Le lavage s’effectue avec un mélange d’eau et de sel (sérum physiologique), dont la composition est proche de celle des liquides de l'organisme (tels que les larmes, par exemple).
Pour cela, remplissez la lota d’eau tiède (à la température du corps), ajoutez un petit quart de cuillère à café de fleur de sel 100% naturelle et non traitée et mélangez bien.
Le lavage du nez à proprement parler
Placez le bec de la lota dans la narine gauche et inclinez la tête vers la droite tout en vous penchant légèrement vers l’avant. Puis, tout en gardant la bouche ouverte pour pouvoir respirer, relevez le récipient de manière à ce que l’eau entre par la narine gauche et ressorte librement par la narine droite. Après avoir soufflé par le nez pour évacuer le mucus chargé d’impuretés et l’eau, recommencez la même opération avec la narine droite. Si nécessaire, répétez le cycle après avoir rempli de nouveau le récipient.
Séchage des narines
Il est ensuite important de bien vous sécher les narines en vous penchant quelques instants vers l’avant puis vers les côtés et en soufflant vigoureusement par le nez jusqu’à ce que l’eau soit totalement évacuée. En effet, la présence d’eau résiduelle pourrait irriter les conduits et produire un effet inverse à celui recherché. Attention toutefois à ne pas souffler trop fort !

Faut-il respecter certaines précautions ?
L’eau ne doit pas pénétrer dans la bouche ni dans la gorge, ce qui ne permettrait pas d’évacuer les toxines vers l’extérieur. Il est donc important de positionner la tête correctement, ce qui pourra réclamer un petit temps d’adaptation.
Par ailleurs cette pratique est contre-indiquée en cas d’hémorragie nasale chronique.
Et surtout, pensez à vous détendre et à lâcher prise pour faciliter la circulation de l’eau d’une narine à l’autre.

Quand est-il conseillé de se laver le nez ?
En cas de rhume, lavez-vous le nez matin et/ou soir dès l’apparition des symptômes.
Si vous souffrez d’allergies saisonnières, vous pouvez commencer à pratiquer jala neti un peu avant la période concernée, sans attendre les premiers signes d’allergie.
Enfin, le lavage de nez se révélera bénéfique à chaque fois que vous avez respiré une atmosphère polluée ou chargée de particules.

Mais aussi un rituel bien-être
Jala neti peut devenir un véritable rituel apportant une réelle sensation de purification, de détente et d’apaisement, l’occasion de vous recentrer sur vos sensations et de vous reconnecter à vous-même.

Pour aller plus loin
Asana, pranayama, mudra, bandha, Swami Satyananda Saraswati, Éditions Satyanandashram, 2002

Nathalie Allégatière est naturopathe et professeur de yoga. Retrouvez-la sur son site Internet www.allegatiere-naturo.fr ainsi qu’à l’école de yoga Yama d’Aix-en-Provence www.yoga-aix-marseille.fr

← Retour

ATELIER / YAMA, AIX-EN-PROVENCE / Samedi 24 novembre 2018

Atelier Yin 7 NBVous vous sentez souvent submergé(e) par le stress ou par vos émotions ? Ils vous empêchent de vivre sereinement votre existence et se répercutent de manière négative sur votre santé ?

Cet atelier sera l’occasion de découvrir les réactions physiologiques impliquées dans le stress et les émotions puis les différentes solutions naturelles qui peuvent vous aider à mieux les gérer.

Je vous proposerai ensuite une pratique de yoga douce et apaisante combinant yin yoga et yoga nidra, qui vous permettra d’atteindre un état de profonde détente physique, mentale et émotionnelle tout en vous reconnectant à vous-même.

Prévoir un tapis et une tenue confortable.

Quand ? Samedi 24 novembre 2018 de 14h30 à 17h30

Où ? Yama, 4 rue Pierre de Coubertin, Aix-en-Provence

Participation : membres 35 € non membres 40 €

Réservation en ligne : ici

IPlus d'infos : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

← Retour

PotimarronBasseDef04web

Très nourrissant bien que peu calorique, le potimarron est une courge à la belle couleur orangée riche en bêta-carotène (anti-oxydant), en vitamines (B, C, D et E), en sels minéraux (calcium, fer, phosphore, magnésium, potassium, sodium) et en oligoéléments (manganèse, silicium, zinc). Enfin, ses fibres contribuent à réguler le transit.

Pour découvrir son goût délicat et sa texture soyeuse, voici une recette de velouté très simple à réaliser.

Choisissez un beau potimarron bien orangé. Après l’avoir bien lavé, coupez-le en gros morceaux en conservant la peau. Retirez les graines.

Placez les morceaux dans une casserole, recouvrez d’eau, ajoutez un cube de bouillon bio. Couvrez et laissez cuire à feux doux jusqu’à ce que le potimarron soit bien tendre.

Mixez le tout, poivrez, ajoutez un filet d’huile d’olive ainsi que, selon votre goût, des graines de sésame grillées, une pincée de cumin, du persil, de la coriandre ou autre, au gré de votre imagination.

Bonne dégustation !

← Retour